JURY 2019

Image Image

Laure MURET, effectue toute sa formation à l’École de danse de l’Opéra de Paris et intègre, à 17 ans, le corps de ballet. En 1992, elle y est promue Sujet. Elle danse en tant que Soliste les ballets de Rudolf Noureev, les grands classiques du répertoire ainsi que les ballets de Serge Lifar, George Balanchine et le rôle-titre de La Petite Danseuse de Degas de Patrice Bart… Elle se produit dans des galas de danse nationaux et internationaux. Développant un vif intérêt pour la pédagogie et la transmission, elle prépare, parallèlement à sa carrière de danseuse interprète, sa deuxième carrière en tant que professeur. Elle obtient son Diplôme d’État de professeur de danse en 2004, puis son Certificat d’Aptitude en 2008. Elle quitte la scène de l’Opéra en 2012. Depuis une dizaine d’années, elle assiste Kader Belarbi en tant que répétitrice et assistante-chorégraphe. Elle remonte entre autres le troisième acte de La Bayadère de Rudolf Noureev pour le Ballet du Capitole.

Image Image

Elisabeth MAURIN, admise à 9 ans à l'École de danse de l'Opéra de Paris, elle est engagée à l'âge de 16 ans dans le corps de ballet où Rosella Hightower lui confie ses premiers rôles de soliste : Cupidon dans Don Quichotte (chorégraphie de Rudolf Noureev) en 1981, l'Oiseau bleu dans la Belle au bois dormant en 1982. En 1983, elle devient Sujet et Rudolf Noureev lui demande d'être son partenaire à Giselle à l'Opéra d'État de Vienne. En 1984, Élisabeth Maurin remporte le premier prix du Concours international d'Osaka avec Manuel Legris. Nommée Première Danseuse en 1985, elle se met ensuite au service de créations contemporaines. Elle a été nommée Étoile de l'Opéra national de Paris le 23 décembre 1988, dans le rôle de Clara sur le tournage du Casse-Noisette pour la télévision française. Dans les années 1990, elle se tourne vers l'enseignement de la danse. Le 29 juin 2005, Élisabeth Maurin fait ses adieux officiels à la scène, dans le rôle de Juliette du Roméo et Juliette de Rudolf Noureev, aux côtés de Benjamin Pech. De 2005 à 2008, Elisabeth Maurin a enseigné à l'école de danse de l'Opéra de Paris. Depuis, elle est chargée des cours et des répétitions du corps de ballet de l'Opéra national de Paris.

Image Image

Carlos VALCARCEL, après une illustre carrière de danseur dans des rôles principaux avec le Ballet Victor Ullate, le Balletto di Toscana et le Ballet de Stuttgart, il est devenu directeur et professeur principal de sa propre école de ballet à Madrid avant de rejoindre la Showa School for Performing Arts à Tokyo en tant que principal tuteur et conférencier du département de ballet. Il a ensuite rejoint la Washington School of Ballet, encadrant des étudiants et des danseurs de la compagnie et chorégraphiant en tant que Maître de ballet. Carlos Valcárcel a également été reconnu comme professeur émérite en révélant et en formant de grandes danseuses et danseurs que ce soit lors de Master Class ou en étant juge de compétitions internationales de danse classique. Il a également chorégraphié de nombreux ballets. En 2011, il devient directeur de l’école de l’Arizona State Ballet. Il rejoint l’English National Ballet School en octobre 2017 en tant que directeur de la danse. M. Valcárcel s'est engagé avec enthousiasme à préparer la prochaine génération de jeunes danseurs professionnels à leur carrière.

Image Image

Roman MIKHALEV, a été formé à l’École de Ballet Vaganova de Saint-Pétersbourg, il est engagé par le Ballet de l’Opéra National Moussorgski de Saint-Pétersbourg. Il devient Soliste du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux au cours de l’année 2005. En juillet 2012, il est nommé Étoile et danse notamment les chorégraphies de Charles Jude. Il interprète les grands rôles des ballets classiques dans Coppélia, Don Quichotte, Casse-Noisette, Giselle ou encore le Lac des Cygnes. Il danse les rôles-titres dans Petrouchka et Le Spectre de la rose de Michel Fokine, Le Sacre du printemps de Léonide Massine, Suite en blanc et L’Après-midi d’un Faune de Serge Lifar. Il participe également aux créations de Thierry Malandain, de Carlotta Ikéda, d’Anthony Egéa et Pneuma de Carolyn Carlson et est assistant Maître de ballet pour Blanche Neige de Angelin Preljocaj. Il fait ses adieux à la scène le 31 mai 2019 en interprétant le ballet Quatre Tendances.

Image Image

Clotilde VAYER, est entrée à l’École de danse de l’Opéra de Paris en 1969, elle est engagée dans le corps de ballet en 1976 et en 1978 remporte la médaille d’or au Concours international de Varna. Elle travaille avec les plus grands chorégraphes Kenneth Mac Milan, Anthony Tudor, Maurice Béjart, Merce Cuningham, William Forsythe, Georges Balanchine, Jérôme Robbins, John Neumeier. Promue Première Danseuse en 1984, elle participe aux grandes productions de l’Opéra national de Paris et à l’étranger. Elle est également souvent sollicitée pour interpréter les rôles de caractère lui permettant d’exprimer ses talents dramatiques. En 1996, à la demande de Brigitte Lefevre, elle collabore aux répétitions. Assistante Maitre de ballet en 1998, elle est nommée Maitre de ballet l’année suivante. Depuis, elle remonte les ballets du répertoire et participe aux créations de l’Opéra national de Paris.

Image Image

Françoise DUBUC, a été formée par Marika Besobrasova à Monte-Carlo, elle commence sa carrière au Het Nationale Ballet d’Amsterdam puis au Ballet Théâtre Français de Nancy où elle est nommée Soliste et dansera aux côtés de Rudolf Noureev durant trois saisons. En 1986, elle quitte le Ballet de Nancy pour fonder la Compagnie Temps Présent avec Thierry Malandain, puis crée par la suite sa propre école de danse à Pau, où elle enseigne pendant huit ans. En 1998, à l’ouverture du Centre Chorégraphique National de Biarritz, elle rejoint Thierry Malandain en tant que responsable de la sensibilisation auprès du jeune public. Aujourd'hui, Maîtresse de ballet au Malandain Ballet Biarritz, elle est également chargée de remonter les ballets de Thierry Malandain dans les compagnies professionnelles en France et à l’étranger.